Conseils

Jardiner facilement avec les techniques modernes!




 Pour soi   Tailler   Plantation   Désherbage   Engrais&amendements  Les amis/les ennemis


(...)

Pierre, rameau sur rameau,

        lampes fluides dans l'eau,

Pin contre le tronc noir de son ombre

Et sur la colline troncs noirs d'ombre

Les arbres ont fondu dans l'air.

(Ezra Pound, Cantos)


Gestes et postures au jardin!


Au jardin, ce qu'il importe, c'est d'abord de ne pas avoir la sensation de faire un effort.

Jardiner est une activité qui peut être physique et qui s'étale en général sur plusieurs heures.

Être en sueur, se faire mal ... Ce n'est pas vraiment l'objectif.

Au contraire il faut se sentir le plus à l'aise possible, et privilégier les positions reposantes.


gestes et postures a

Gestes et postures b

gestes et postures c








interkalConseils concernant la taille.




Au fil de la lecture, il pourrait être intéressant de se reporter à ce fichier en format pdf.

(Revenir au fil du temps sur ces conseils que je complèterai au fur et à mesure)


Sommaire des conseils pour la taille.

1 Les cas difficiles   2 Les cas faciles  3 les cas moyennement difficiles  4 Des cas particuliers 5 Fruitiers

6 Sans tailler (arcures et tressages)

7 calendrier (quelques plantes)

Remarque 1        Remarque 2


Tailler est sans doute l'une des activités au jardin qui demande le plus de concentration, et également d'esprit logique. Comme toute activité "ludique", il est nécessaire d'avoir du calme et de la pondération, le goût de la devinette (reconnaître quelque-chose ou une situation), et de la concentration. En regard de la pratique de la taille, le desherbage demande des connaissances (reconnaître un grand nombre de plantes même très jeune, reconnaître un sol), du calme et de la pondération, et se sentir bien avec cela; se sentir bien avec cela, c'est la finesse du désherbeur. L'esprit logique et la concentration, c'est ce qui rend l'activité de taille comme une activité extrêmement séduisante: ludique. Vraiment ludique.




La taille s'effectue selon plusieurs critères: la morphologie générale de la plante, la situtation de l'inflorescence et le temps nécessaire à cette induction florale. Cette pratique tend à maitriser tant bien que mal le volume pris par les plantes et son influence sur la floraison n'a rien de systématique.



Ici donc en premier lieu, la morphologie générale de la plante (points 1 à 4). Ces points sont rarements donnés mais des procédures simplifiées (parfois pas les  plus judicieuses) sont souvent communiquées dans les guides de tailles.

Je m'attache à mettre le maximum d'images sans m'attarder sur des détails plus complexes. Cela peut permettre de mieux comprendre à la fois les conseils de tailles généralement donnés, d'intervenir plus facilement en fonction de ce qu'il se passe (se poser les bonnes questions) et comme cela peut arriver plus souvent qu'on ne le pense  ... de remettre un petit peu en forme un arbuste qui malgré son entretien a pris de l'ampleur ... ou a même connu quelques menues déformations.



1) Cas difficiles Pourquoi il est déconseillé de tailler certaines plantes?

La première chose est d'observer où se situe l'inflorescence.

Lorsque les fleurs sont en bout de branches, cela complique les opérations de tailles. Il faut en tout cas ici aussi se référer aux calendriers de tailles.


La seconde chose est de se demander comment la plante est "fabriquée", quelle est sa morphologie.

1a) cette morphologie courante dans les jardins.

Certains Rhododendrons (/Azalées), le Gui, le Laurier rose, le Sumac, le Lilas, l'Hortensia à grosses fleurs, etc. ont tous le même type de morphologie (Roelof Oldeman et Françis Hallé ont donnés le nom de Leeuwenberg à ce type morphologique):

Explication: Sur le schéma, les ronds rouges correspondent à l'inflorescence actuelle ou à venir prochainement; les ronds gris correspondent à une ancienne inflorescence.

On voit sur ce schéma que cette morphologie ... Cela forme des sortes de modules en U ou en V.

leeuwenberg a


La première chose que l'on peut déjà remarquer c'est que si l'on taille, il y a un risque de supprimer la floraison.


La seconde chose; c'est que la divarication des branches est justement provoquée par la position de la fleur.



Comme la fleur se trouve à cet endroit, la branche qui la porte à son extrémité ne peut pas continuer à croître. C'est donc les bourgeons à bois immédiatement situés sous l'inflorescence qui vont s'exprimer comme future branches.

-> autrement dit, en taillant il y a un risque de suppression de la floraison, et de continuation de la croissance de branches à ce niveau (dessin ci dessous), ce qui produit une déformation: 

déformation suite à une taille
1) une branche a été supprimée. 2) Cela repart à différents niveaux.
3) Il est possible que des fleurs ne s'expriment que dans les zones n'ayant pas connues de de tailles.
4) Année suivante: déformation.




-Le Lilas et sa taille: la taille du Lilas est une intervention qui enlève simplement les inflorescences vives (cela revient à cueillir des fleurs, qui autrement seraient tombées)

- L'Hortensia à grosses fleurs est recepée: on choisit parmi l'ensemble des axes(axes: branches, troncs, tiges, etc.) qui sortent de terre d'en conserver/supprimer.

Le Lilas si il n'est pas trop âgé peut également être recepé.




Certaines branches peuvent toutefois si elles se présentent accepter des opérations de tailles. Ces branches se situent vers le bas, sur le côté. Elles sont beaucoup plus horizontales. On voit que ces branches, en cherchant la lumière, ne parviennent pas à exprimer correctement, leur aspect modulaire en U ou en V.

Il peut alors être tenté la taille comme sur le dessin ci dessous:


Leeuwenberg b


On voit qu'une partie de l'embranchement (la partie allant vers le haut) est conservée.



Ce que mon schéma ne montre pas, c'est que très probablement, cette petite branche est plus faible, moins vigoureuse.







Ces conseils sont ceux donnés par l'arboriste Claude Le Maut, qui exerce dans le finistère.

  Ce qu'il faut retenir, c'est que le cas de plantes ayant cette morphologie, il faut lors de l'achat réfléchir à sa taille à l'âge adulte et la possibilité de l'introduire dans son jardin, sachant que sauf recépage lorsque cela est possible, ces plantes ne peuvent pas être taillées.


-> Mais voir cependant le 3b, notamment pour voir corrigée la déformation vue dans l'image un peu plus haut ...




1b) L'arbre a une forme d'Aulne ou de Magnolia X soulangeana

Les tailles ne donnent strictement rien d'intéressant.





2) Cas faciles

Ici quelques cas faciles.
Cela sera suivi des conseils classiques concernant la position du sécateur (Remarque 2).


2a) Tailler la haie (la tonte)

Tailler une haie ne pose aucune sorte de problème. Il s'agit simplement de contenir une forme. Cette taille est utilisée de la même manière en topiaire et très courante dans l'art du bonsaï.

L'idée est donc de tailler là au même niveau que la où la taille à eue lieue la dernière fois.

Ces tailles doivent être effectuée entre 1 et 4 fois par ans.

La réguralité des tailles permet de les effectuer sur des branches jeunes, de petits diamètres, et de ne pas risquer d'atteindre un endroit de la haie (ou topiaire) trop ombragée et où les feuilles n'existent pas, où le bois devenue trop âgée mettra du temps à faire surgir de nouveaux bourgeons.




2b) L'arbre ou l'arbuste a une morphologie telle que l'on dessine toujours les arbres ...

Lorqu'on dessine un arbre, on a tendance à le dessiner avec un tronc dont les branches sont situées sur le côté et se dirigent sans interruption vers le haut.

Cette morphologie dans laqulle la floraison a lieue sur le côté des branches existe chez de nombreuses plantes: Le chêne, le troëne dont on fait les haies taillées, le laurier noble, le cassis, et même Choisya ternata, dit l'Oranger du mexique, lequel semble pourtant arborer un autre style, etc (Roelof Oldeman et Françis Hallé ont donné le nom de Rauh à ce type morphologique):

l'arbre comme un arbre




tailler rauh

Ici, la taille ne pose pas vraiment de problème, raccourcissement ou réduction* doivent simplement toujours laisser la possibilité à un bourgeon de s'exprimer.





C'est ainsi qu'il est souvent indiqué que l'on taille toujours au dessus d'un bourgeon.

Sur le schéma, les bourgeons sont indiqués en vert.


C'est d'eux que s'exprimeront de nouvelles feuilles et de nouvelles branches.


* Voir remarque 1 ci dessous.





Remarque 1. Attention au tailles sévères!

La taille de réduction correspond à une taille particulièrement sévère. La meilleure chose est de bien observer et de bien réfléchir ou de s'adresser à une personne qui connaît avant de réaliser ces tailles.

Les tailles de branches dont le diamètre excède 3 ou 5 cm sont réalisées préférentiellement l'hiver.

Ce peuplier blanc montre ainsi que des élagages sévères n'ont pas vraiment arrangé son "veil âge", d'où l'adage Taille sévère, effet délètère:

populus alba1


Populus alba photo 2



2c) Toujours facile lorsque cela se courbe sous le poids des fleurs.


Il suffit de penser aux ronciers qui donnent des mûres.


La floraison a aussi lieue sur le côté des "branches" ou rameaux.

(Roelof Oldeman et Françis Hallé ont donné le nom de Champagnat à ce type morphologique)


Cela concerne la Corète, le Seringat, des Rosiers tels les grimpants, etc.

Ronce





Assez souvent, ces plantes produisent plusieurs axes directement depuis le sol. On supprime alors périodiquement les plus anciens axes.

Pour le Seringat par exemple:

Taille du Seringat


Les amateurs de café auront reconnu le schéma caractérisant la silhouette de leur arbre préféré.
Ce qui est souvent conseillé pour le Seringat est également  la réduction des rameaux d'un tiers de leur longueur après qu'ils aient fleuris. Il s'agit bien des rameaux ayant fleuri.
Le seringat fleurit en effet sur le bois d'un an.
Le Café fleurit également sur le bois d'un an.
La taille du caféier est ici un peu plus complexe.
La tige qui part du sol est étêtée à environ 2m.
L'axe qui part de cette tige est appelée primaire. Les axes qui partent de cette primaire sont appelés secondaires.
La primaire est réduite toutes les 2 ou 3 floraisons/fructifications.
D'autre tailles notamment de selection de rameaux fructifères sont produites.
Ces plants sont au bout de plusieurs années recepés: de la souche surgit de nouvelles pousses.

Je déconseille les tentatives de tailles sur les caféiers d'ornement: Les caféiers de productions sont très déformés, pas vraiment élégants. Par ailleurs si jamais le caféier d'ornement était un canephora (qui donne le robusta) et non un arabica ... eh bien il surpporterait moins bien  la taille.







On peut en outre, comme cela se fait pour ces rosiers grimpants tailler quelques centimètres en faisant attention à le faire juste devant le bourgeon qui est correctement orienté:
Taille du rosier grimpant




On peut en outre considérer la plante comme faite d'un ensemble de "modules" où chaque "module" contient plusieurs rameaux courbés

(on voit que chaque "module" encerclé reprend le même type de forme):

chamapgnat et modules

 
On peut alors jouer sur cet aspect:
taille modulaire


pour éclaircir un peu l'ensemble:
eclaircie modulaire


ou même tenter encore l'expression d'une autre forme (plus arbustive), en essayant par exemple d'en dégager quelque chose comme un tronc afin de donner une morphologie dite en Troll selon la suggestion de possibilité de Claude Le Maut (voir plus bas pour le Troll):
taille modulaire 3

3) Cas moyennement faciles

3a) L'arbre, l'arbuste à des branches se courbant  devenant un peu horizontales (dès le jeune âge) mais cela au desssus d'un tronc nettement perceptible:

Le tronc est en fait issu d'un empilement de ces branches courbes. Dans certains cas, un léger zigag dans la longueur du tronc reste longtemps perceptible. La floraison se trouve sur le côté des branches (Voir également dernière image du point 2C qui met en valeur le cousinage de ces deux morphologies).


(Roelof Oldeman et Françis Hallé ont donnés le nom de Troll à ce type morphologique)


Le hêtre a cette morphologie. C'est également le cas de l'Albizia. Cela semble pouvoir être également le cas de l'Arbre de Judée et du Robinier pseudo accacia (Pour ces derniers, de plus amples vérifications s'imposent, d'autant que d'autres types donnent un aspect contournées aux branches, troncs), éventuellement le cas du charme?

Si cela est très perceptible sur l'Albizia, cela l'est moins chez le Hêtre.

(Juste une petite remarque mais destinée à celles/ceux qui trouveraient intéressant cette typologie des formes d'arbres: si le Hêtre conserve bien cette forme mais grandit/grossit également beaucoup, il faut aussi savoir que ces types sont donnés à une tranche d'âge précise des plantes. En réfèrence à l'humain: ce serait autour de 20 à 40 ans maximum. Pas 14 ans pas 50 ans et pas non plus 5 ou 70 ans. C'est donc la morphologie où la plante est à l'acmé de sa puissance ... reproductrice. Beaucoup de plantes empruntent divers types morphologiques au cours de leurs vies. C'est alors Jeanne Millet qui étudie cela et l'explique en parlant de "modèles emboités".)

forme en troll-albizzia


Ce type morphologique ne pose pas en principe de problème pour la taille.

Cependant, en ce qui concerne l'Albizia: il est très "géométrique". il ne propose pas beaucoup de branches.

Les endroits où intervenir ne sont donc pas toujours très nombreux.


Certaines personnes effectuent des tontes parfois vigoureuses sur les Albizias. Je le déconseille. D'une part, l'incidence des tontes sur la floraison et notamment sur la floraison à long terme n'est pas évidente.

D'autre part ces tontes modifie la morphologie de l'arbre qui perd de l'élégance de son port hivernal. Plus bas, une proposition de tonte douce.

Par ailleurs, le bois de l'Albizia étant très fragile, il ne supporte pas le poids d'un humain.

Le laisser en port libre me semble être la meilleure chose à faire, quitte à intervenir lorsque certaines branches auront prises trop d'ampleur ... si tant est qu'il reste quelque chose de suffisant après la taille, bien sûr.


Comment faire dans ce cas?

Artificiellement, on va dégager deux sous-types en suivant les conseils de Claude Le Maut; dégager ces sortes de sous-types peut permettre de mieux voir.

Mes tailles sont bien moins osées que les siennes.

Le type Albizia sur le dessin ci dessus, et le type Arbre de Judée (avec un tronc central qui se dévellope jusqu'au sommet).



1)Sur la forme de type alibizia, il est possible de faire une selection sur les jeunes pousses, c'est à dire les branchettes ayant poussées en dernier, et cela en pensant bien à conserver des extrémités de branches. On est là sur une sorte de tonte douce.

Albizia jeunes branchettes





2) Pas vraiment de différence ici entre les types Albizia et arbre de Judée.
Il suffit de selectionner parmi les plus jeunes branchettes courbées
(Il s'agit donc toujours d'une sorte de tonte douce, ici):

taille jeunes axes Arbre de Judée




3) Des branches plus importante chez l'Albizia peuvent être supprimés:

Attention:

-  En A, le bois a environ 1 an. Cela ne pose pas de problème.

- En B, il s'agit d'enlever des arcures entières (plusieurs niveaux d'arcures se répétant pour former cet ensemble d'arcures; on est toujours sur cette histoire de "modules", ici comme ensemble d'arcures) qui risque d'avoir du mal à cicatriser.
(le faire le moins possible ou le moins souvent possible)
albizia axes plus ancines



4) Suppression de branches plus importantes sur les plantes ayant ce type "arbre de judée" (il n'y a pas de différence au niveau des actions possibles mais l'allure légèrement différente entre les deux types d'arbes peut tromper un regard moins habitué):

Attention:

En a) il s'agit de branches encore relativement jeunes, de petits diamètres.

En b) cela est possible, il faut éviter des interventions trop courante sur ces branches déjà plus anciennes, montrant tout un ensemble bien formé de branches et sous branches courbes: cela du fait de la taille de la plaie que cela peut impliquer.

En C) je ne peux que conseiller l'intervention d'un professionnel (à cause de la taille de la plaie/ Noter pour les habitués des pratiques de tailles: il ne s'agit pas tout à fait d'une suppression de tête: en effet la branche située dessous a autrefois servie de tête ,et très probablement un nouveau bourgeon naître de ce nouveau sommet: revoir le premier schéma de ce type de morphologie. C'est donc cela qui permet cette action par ailleurs souvent découragée).


axes anciens arbre de judée




Lors des tailles, il importe évidemment de garder à l'esprit le calendrier de tailles. Les arbustes et arbres qui fleurisent tôt dans l'année le font sur du bois d'un an ou plus.




3b, l'arbre présente un tronc central autour duquel se répartissent des branches se dirigeant vers le haut, avec une floraison en bout de rameau. La position de la fleur implique que les prochains rameaux pousseront à partir des bourgeons situés immédiatement sous l'inflorescence.

Cette morphologie qui fait un peu penser à celle de l'hortensia est surtout cousine de celle vue en 2b (l'arbre tel qu'on dessine toujours un arbre).

Cette morphologie est notamment celle du Photinia. C'est aussi a priori le cas du Tulipier.


(Roelof Oldeman et Françis Hallé ont donné le nom de Scaronne à ce type morphologique)

Forme comme Photinia

Le Photinia est surtout entretenu par la tonte (voir 2a) en fonction de sa période de mise à fleurs (du fait de la taille des feuilles, je conseille de tondre le Photinia au sécateur).

D'autres intervention peuvent être jugées nécessaires ou un mode de traitement différents.



Il faut donc repérer l'aspect modulaire propre à ce type de morphologie.



En rouge les fleurs, en vert les futurs rameaux, en bleu: emplacements de futures fleurs.

Il est possible d'enlever des morceau modulaire ou même  plusieurs modules en V ouen U complets, mais jeunes de préfèrence:

module scaronne---->Après suppression

Pour ne pas altérer la floraison suivante, il importe d'effectuer cette petite taille au bon moment. Ou en tous cas comme ci-dessus de laisser plusieurs modules ou extrémités de modules intouchés, s'exprimer naturellement.




Le Photinia est censé fleurir en avril/mai. C'est donc une floraison printanière qui s'exprime (sur des rameaux) partant d'un bois âgé d'un an (i.e: pour comprendre ce langage parfois alambiqué du bois d'un an/bois de l'année: voir que ces rameaux partent en fait en principe directement à fleurs).
->Ce qui implique de faire attention à ne pas retirer la totalité des extrémités.


Si l'on revient au premier type de morphologie que j'ai essayé de montrer, en 1a, on comprend quelque chose.

Ici, en prenant l'exemple du Photinia, des tailles sont montrées sur des modules ou moitié de modules. Il est préférable d'être assez précis pour éviter l'apparition de bourgeons en réaction à la taille.

C'est aussi une possibilité qui peut se présenter mais sur des parties les plus jeunes possibles notamment par exemple pour le Lilas.

Voici une manière de corriger la déformation vue en 1a:

corriger une déformation Leeuwenberg



Pour aller plus loin, je conseille "La taille des arbres et arbustes" par Claude Le Maut aux éditions Ouest France, dans lequel il communique de remarquables renseignements.

Concernant la morphologie des plantes, il importe cependant, que ce soit par l'observation ou par celles communiquées par des professionnels de garder mesure. En effet, il est souvent pus difficile qu'il n'y parait de trouver le type de morphologie auquel correspond une plante.



Remarque 2: La position du Sécateur

La position du sécateur
- On taille un peu au dessus du bourgeon, afin qu'il ne déssèche pas.
- On ménage un angle pour que l'eau de pluie glisse du côté opposé au bourgeon choisi.





4) Des cas particuliers ...

Les Cistes, la Lavande, le Thym, les Bruyères (toutes, en fait) mais également le Daphné bois joli et autres Daphnés  mettent en valeur ce conseil qui ici est impératif:

Ne pas tailler "dans le gras", éviter pour toutes plantes ce genre de plaies.

En ce qui concerne ces cas particuliers, les Cistes, Thyms, bruyères, lavandes, etc ... sont très peu capables de produire de nouveau bourgeons dans le vieux bois.

La taille a lieu sur les pousses produites dans l'année. Ici, pour Cistes, Lavandes, Thym, Bruyères après floraison. La lavande peut cependant être taillée plus séchement ... mais il importe alors d'être sûr de reconnaître le vieux bois ...

En ce qui concerne le Daphné il porte très bien son nom de Bois Joli, et le tailler ne fait pas sens: il a du reste beaucoup de mal à cicatriser correctement.





5) Les fruitiers

Ici quelques petits conseils de bases concernant la taille des fruitiers

5a) L'Olivier.

La morphologie de l'Olivier ne semble pas toujours complètement résolue mais suivant les informations de Flora Gallica, j'ai moi aussi le sentiment d'une morphologie de type Rauh en ce qui le concerne: l'arbre tel que l'on dessine toujours les arbres, vu au point 2b


Les charpentières de l'Olivier en production fruitière sont situées très basses à environ 1 m. La taille de formation consiste à un étêtage ou double étêtage à partir des 4 ou 5 ans du jeune plant: Il est alors choisi des charpentières un  peu décalées dans la hauteur.




La taille a lieue au mois de mars.

Cette taille est un éclaircissage  annuel du ou de rameaux de tête et des rameaux de plus de 5 ans (lesquels sont jugés moins productifs)

La suppression de rameaux de tête ou d'éventuels autres élagages consiste à permettre un puit de pénétration de la lumière, cela sans exagération. La tradition invoque en effet la nécessité de conserver un ombrage pour éviter les brûlures du soleil sur le tronc.

Il s'agit plus probablement du rapport nombre de feuilles-fructification.


Il faut observer deux aspects morphologiques

a) les rameaux situés vers le bas sont plus horizontaux. La taille doit favoriser cette horizontalité.

Sur le schéma, en pointillé ou en trait plein, il s'agit de traits de coupes possiblement à faire. La suppression des rameaux ayant fructifié 4 ou même 5 ans est recommandé en taille de fructification à visée productive. D'autres rameaux plus jeunes surgiront de nouveaux bourgeons naissant sur la branche.

b) les rameaux situés vers le haut sont verticaux. Ces tiges sont moins productives sauf sur les latérales qui en sont émises. Ces tiges hautes vont mettre environ deux ans à croître. Et il faut attendre encore deux ans pour que les rameaux qui en sont issus deviennent fructifères. Le rythme de la taille s'y adapte. La récolte dans cette partie de l'Olivier se fait à la Perche.

Taille de l'olivier


Je conseille toujours pour l'Olivier d'ornement de ne pas spécialement en arriver à de telles tailles, éventuellement de le laisser libre.



5b) Cerisier et pruniers ...

-> pas de taille.
La récolte peut s'effectuer par exemple à la perche ou à la gaule (cerises).




5c) Pommiers et poiriers: la taille trigemme


Je ne présente pas la morphologie de ces arbres. Au moins l'un des organes visibles ci-dessous me déconcentre totalement. L'organe nommé "bourse" est issu du pédoncule ou d'un reste de pédoncule (reste de queue) du fruit. Il gonfle et reste longtemps fait de cellules indifférenciées; il peut se transformer en fleurs/fruits et rester encore indifférencié; il peut donner naissance à un très court rameau et rester indifférencié; il peut également donner un rameau à bois qui formera donc prolongement de la branche tout en restant indifférencié, c'est à dire que de cette bourse donnant naissance à un prolongement de branche pourra encore apparaître fleurs-fruits/court rameau/ ou même théoriquement rameau à bois présentant un nouveau prolongement de branche ...


Quoiqu'il en soit:


Gemme veut dire bourgeon. Le but de cette taille est donc de conserver 3 bourgeons.
L'essentiel est donc de savoir repérer ces fameux bourgeons ...


La taille trigemme s'applique aux fruitiers à pépins.
Noter qu'il y a un petit flou. Donc penser à s'efforcer de conserver 3 bourgeons.


Présentation des différents organes,
L'organe non représenté est celui qu'on appelle l'oeil stipulaire, le bourgeon dormant à l'aisselle du rameau:
Organes des fruitiers à pépins

- Les bourgeons à bois évoluent diversement.
- Les rameaux à bois évolue vers une nouvelle ramification complète. ils sont à arquer, à raccourcir ou à supprimer. Le raccourcissement se fait à 3 yeux dans la taille trigemme
- Les gourmands sont des troncs secondaires s'installant sur les charpentières. Ils portent très bien leurs noms. Ils sont à supprimer.

Les organes qui intéressent.
- La lambourde est tout comme le dard un organe court mais couronnée d'un bourgeon à fleur
- La bourse est un organe renflé qui évolue vers des lambourdes, des dards ou des bourgeons à fleurs
- Le bourgeon à fleur évolue directement vers la fructification.
- La coursonne est une ramification fruitière souhaitée.
- Le dard évolue vers la lambourde, la brindille couronnée, le bourgeon à fleur ou la lambourde si il est peu irriguée de sève. Il évolue au contraire vers le bourgeon à bois ou la brindille simple si il est très irrigué (par exemple orienté vers le haut)
- la brindille simple est  à conserver; le raccourcissement s'il avait lieu se fait à 3 yeux
- la brindille couronnée est à conserver
(-l'oeil stipulaire)

Dans cet ancienne technique de taille, le principe est de se rapporcher le plus possible (environ 10 à 15 cm) de l'axe porteur, la charpentière, et de considérer ce raccourcissement comme permettant un ralentissement des flux de sève.

Il faut conserver 3 organes intéressants sur les axes que l'on traite par la taille.
Il se peut toutefois, au bout de quelques années, que un des organes donnés comme "à conserver" soit à supprimer en raison du principe de taille des organes proches de l'axe porteur. Ce n'est pas idéal mais enfin, la considération est tout comme pour l'olivier la qualité de la floraison/fructification conçue comme plus intéressante si elle est plus proche de cette charpentière.

Le but de ces tailles étant d'obtenir ces courts rameaux appelés coursonnes

Ainsi, par exemple, on conserve:

3 bourgeons à bois normalement selectionné sur le rameau à bois

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
1 dard, 1 brindille couronnée ou non, 1 bouton floral
1 brindille couronnée ou non, 1 dard, 1 bourgeon à bois
3 dards
oeil stipulaire, 1 dard, bouton floral
oeil stipulaire, 2 bourgeons à bois
1 brindille couronnée ou non, 2 bourgeons à bois
2 dards, un bourgeons à bois
etc.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
la lambourde est simplement conservée.


Il faut ainsi selon les organes, plusieurs années pour obtenir une floraison.

Cette taille ancienne, je la conseille uniquement pour les sujets déjà conduits en cordons ou en palmette.



7) Arcures et tressages.




Au nom de la relance économique, le Gouvernement français a recemment crédité un nombre de grands groupes aux activités polluantes, dont le groupe Total*, alors même qu'une mobilisation citoyenne réclamait de claires contreparties écologiques.

Il s'en suit une interrogation sur la volonté gouvernementale de l'application des accords de Paris.

Jusqu'à nouvel odre, ces données ne seront pas communiquées.

*Les activités de Total, en outre, participent à la déforestation brutale pour production de forêts secondaires de palmier palme dont l'objet est la production de bio-carburant. Les zoonoses sont créees dans de telles conditions.



7) Calendrier.


Le principe: il s'agit surtout de prendre en compte le temps nécessaire aux bourgeons pour une mise à fleurs,

Il y a plusieurs manières proches d'aborder cette question.

Et il y aura toujours du flou car il y a quelque chose qui n'est pas précis dans l'expression "bois de l'année ou bois de 1 an."

Dans un premier temps j'expose la vue enrichie en nombre de plantes de l'association des Arbusticulteurs. Dans un second temps, tout en expliquant ce qui est en jeu, je vais essayer de faire un point sur le travail produit par Laurent Mary pour l'ASTREDHOR, lequel me semble plus complet.

Cela étant dit, je conseille de se reporter toujours au critères dévellopés par les Arbusticulteurs car ils recoupent de très près ceux indiqués dans les manuels de taille, ce qui implique donc un plus grand nombre d'espèces de plantes.


5a) D'abord donc en suivant les conseils de Pierre Raimbault, Jac Boutaud et Pascal Prieur, avec les groupes :


A) la plante fleurit en hiver ou au printemps, elle fleurit alors sur du bois âgé: elle fleurit sur un rameaux qui a poussé depuis le printemps précédent (certaines plantes fleurissent sur des bois plus âgé encore).
Exemple: Le forsythia, le Lilas (début mai, c'est le début de l'été), spirée de Thunberg

A1)-> la fleur est au bout du rameau comme le Lilas, Hydrangea à grosses fleurs (macrophylla)
A2)-> la fleur est sur le côté du rameau comme la Corète, le Forsythia, le Cognassier du japon (au moins deux ans d'âge pour le bois florifère)


B) Pour les plantes florissant au printemps et en été sur du bois âgé voir plutôt D

C) La plante fleurit dans l'été  ou en fin d'été: elle fleurit sur du bois jeune. Elle fleurit sur du bois de quelques mois à peine, qui a poussé depuis le dernier printemps.

C1) -> fleur sur le bout du rameau: Buddleia du père David, Hydrangées paniculés
C2) -> fleur sur le côté des rameaux: le Fuschia riccartonii


D) La plante fleurit dans l'été, coeur d'été, fin d'été mais "curieusement" sur du bois âgé: cela est du au temps de "programmation", à la mâturité nécessaire pour le déclenchement de la mise à fleur dans le bourgeon

D1) -> fleur sur le bout du rameau: Hydrangea à feuilles de chêne (morphologie en Leeuwenberg)
D2) -> ou fleur sur le côté des rameaux: Arbre de Judée, certains Cistes dévellopent des rameaux florifères latéraux sur du bois âgé qu'il convient donc de ne pas éliminer: voir point 4



5b) Mieux comprendre ce qu'il se passe + Laurent Mary pour l'ASTREDHOR.


Je voudrais ici commencer à évacuer cette idée de bois vieux et de bois de l'année.

En fait pour les plantes, il y a plusieurs manière d'engager la floraison.

-L'initiation florale, par exemple, la transformation d'un bourgeon à bois en bourgeon à fleurs peut mettre beaucoup de temps; ce qui va par exemple être le cas du Laurier-tin, mais plus encore pour l'arbre de Judée.

Le laurier tin produit des bourgeons à fleurs à la fin de l'été; c'est à dire pour être aussi précis que je puisse l'être à partir du mois d'août.



-Cette transformation peut aussi sember mettre beaucoup de temps mais être en fait le résultat d'un changement de l'hygrométrie;

ce qui est le cas pour l'Hortensia à grosses fleurs (Hydrangea macrophylla subsp macrophylla) selon l'INRA ... et ce qui ne change rien sur sa modalité de taille, en l'occurence.




-Il y a encore ce cas ou le bourgeon contient ou contiendrait le programme du rameaux à venir mais aussi (en plus) celui de sa floraison.

Je crois que Le lilas est réputé répondre à ce cas...




Ce qui reste important dans cette formule "bois de l'année et vieux bois", c'est de voir que cela se réfère finalement à la rupture hivernale où le froid qui a participé à la chutte des feuilles, fait baisser l'activité des plantes.

C'est ce qu'on appelle la dormance hivernale.


Il y a deux types de dormances:

-La "dormance vraie" ou "endodormance", génétiquement codée qui concerne notamment nos grands arbres de régions tempérées tel le Hêtre, les Chênes sessiles et Chênes pédonculés. Pour leurs bourgeons: il existe une période où même si toute les conditions se trouvaient réunies , ils ne parviendraient pas à s'exprimer. Cette dormance particulière peut être mise à jour selon différents procédés non exclusifs les uns des autres: la taille, le bouturage en codnitions favorables à partir de prélèvements répétés en toutes saisons, la provocation de la levée de cette dormance par certains produits, l'étude de produits chimique à l'intérieur des bourgeons. Cette mise à jour de cette dormance demande donc des moyens techniques particuliers.

- Et l'éco-dormance qui est un ralentissement jusqu'à l'arrêt de l'activité des plantes en raison du climat trop froid (ou trop chaud/sec pour le sud de la France). Les plantes éco-dormantes sont toujours plus ou moins actives les hivers doux et les hivers chauds. C'est le cas des rosiers que l'on trouve dans les jardins.


Il faudrait donc sous ce jour reprendre ce travail d'observation immémorial sur la totalité des espèces de plantes qui puissent être concernées par la taille.




Selon le travail de Laurent Mary pour l'ASTREDHOR,

4 aspects formant groupes peuvent être dégagés:

A) la croissance est continue (pas d'endodormance). Le dévellopement floral se réalise pendant la période de végétation sont interrompre cette période de croissance de la végétation. L'induction florale a lieue sur une période plus ou moins longue.

-A1)induction florale courte: ciste, hortensia paniculé (mon commentaire: ah?), Lavatère

-A2)induction florale longue: Abelia chinensis, Caryopteris de clandon, Sauge de russie (Peroskya atriplicifolia), Spirée du japon

-A3)Floraison systématique, Fuschia et rosiers remontant


B) la croissance est continue (pas d'endodormance). L'induction florale a lieue en année n, souvent à la fin de l'été ou en automne. La suite du dévellopement floral peut être interrompu par les conditions du milieu,( tel que le froid.)

- floraison en année n (comprendre dans l'hiver): on retrouve le Laurier-tin dont je parle un peu plus haut

- floraison en année n+1 (comprendre suite à l'hiver): Le Céanothe en thyrse par exemple


-B1)La floraison a lieue l'hiver ou au début du printemps: les Romarin fleurissants en février-mars et le Laurier-tin

-B2)La floraison a lieue au printemps, à la suite de l'hiver (dit n+1): Le Céanothe en thyrse


C) La croissance est continue avec (endodormance ou dormance vraie). L'induction florale a lieue entre le début de l'automne et l'été selon les espèces, suivie de l'écodormance hivernale impliquant un arrêt de la végétation entre cette induction et l'épanouissement des fleurs.

La floraison a lieue après la levée de dormance, soit en n+1(n+1 veut dire après l'hiver, après la période de froid)


-C1)Floraison en hiver et au début du printemps: Forsythia, Lilas**, groseillers à fleurs*

-C2)Floraison printanière: La Deutzie, Le Seringat, la viorne Obier

* Je note ici que Le groseiller à fleur proposé par l'auteur ayant une morphologie en Rauh (l'arbre tel qu'on dessine toujours les arbres), il faudrait toutefois vérifier l'un des termes "croissance continue" et" dormance vraie". Cela ne parait pas a priori tout à fait évident, puisque si il est en Rauh, il a une croissance rythmique.

** Une précision: en 2019, sur Bagnolet, le Lilas a produit des anomalies de floraisons précoces (très précoces). Cela permet de s'interroger sur le fait qu'il ne soit pas plutôt écodormant. OU mieux, plus précisément, d'indiquer que lors de cette anomalie (vers le 20 mars 2019) à la période de dormance vraie aie pu succéder une période d'écodormance


D) La croissance est "rythmique"* (comprendre:) il y a des successions de vagues de périodes de croissance de la végétation (commentaire: comprendre que ces vagues peuvent être provoquées par toutes raisons???).

Lors d'un arrêt (commentaire: ou d'un ralentissement significatif) de la croissance, les bourgeons peuvent s'initier et devenir floraux. Ou encore ils peuvent rester à l'état de bourgeons à bois


-D1)La floraison a lieue en hiver ou au début du printemps: Azalée (soit autre Rhododendron), Camelia, Pieris

-D2)La floraison  a lieue au printemps: Choisya, Osmanthe, Rhododendron

*Ainsi, le Rhododendron a une architecture modulaire en U ou en V (vu au point 1a de la page) de type Leeuwenberg pour laquelle la modalité de croissance rythmique ou continue n'est pas spécialement pertinente, étant donné le fait que les axes sont à croissance définie et s'arrêtent par un bouton terminal le plus souvent floral. De nouveaux axes prenant le relai.

La croissance est effectivment rythmique chez Choisya ternata, même si son allure semble vraiment très proche de la morphologie vue en 1a (vu analyse de Francis Hallé qui me permet de répondre à une question que je me posais sur un aspect vu sur 1 sujet du même genre): il est en Rauh (l'arbre tel qu'on dessine toujours les arbres.)




Si le travail de Laurent Mary me semble mieux descriptif, je regrette la simplification sur les aspects/groupes  C et D, notamment. Il s'interroge en effet de manière un peu plus descriptive sur la morphologie ainsi que sur la dormance.

La connaissance de la morphologie peut aider lors de tontes plus douces, par exemple, ou sur d'autres types de tailles.
Questionner la dormance peut permettre d'évacuer ce qui peut paraître parfois flou dans la formule "bois de l'année, bois de un an"

Ci dessous deux tableaux avec présentation très simplifiée mais commentés avec quelques plantes, les opérations de tailles et dates correspondantes.
Vous verrez qu'il y a parfois des différences avec les guides de tailles.
Ces différences sont dues aux apports que la botanique a pu fournir.



Tableau 1 : Les floraisons de (février-)mars avril mai
(Plantes fleurissant au printemps, parfois en été)
-> Ici, il s'agit en fait des plantes dont le temps de mises à fleur est long, quelque soit la période de mise à fleurs. La question de l'année n'est plus nécessairement l'hiver mais également interrogée en focntion de la dormance programmée génétiquement quand elle existe, et autant que cela puisse être connue.

Toutes ces plantes se taillent en principe sur la fleur ...

Qui? type de dormance Type morphologique Que faire Quand

Hortensia à grosses fleurs/ou à grosse feuilles: Hydrangea macrophylla subsp macrophylla

Endodormance automnale levée par le froid, puis écodormance en raison des conditiosn défavorables.

La mutation du bourgeon en bouton à fleurs se fait en période estivale lors d'une température moyenne supérieure à 16°C (ou sécheresse, selon INRA)

modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)

Selection de tiges émises du sol: seule modalité de taille possible. Choisir de supprimer les plus vieilles tiges, ainsi que les malformées plutôt tous les 2 ans maximum. Pas trop souvent, donc ... Couper ces axes à quelques centimètres du sol

Sauf si il y a des traces de maladies, il est conseillé de laisser les inflorescences sèches ...



Avant la sortie de l'hiver (mars: dernier mois)


Pour l'éventuelle suppression des des fleurs sèches qui seraient tâchées: en automne.
"Hortensia"
Hydrangea serrata, dit "des montagnes"
(hydrangea
macrophylla subsp serrata)

?

modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)

idem

idem;

Noter que cet hortensia vit en altitude au japon alors que son "frère" macrophylla vit en plaine.



"Hortensia"
Hydrangea quercifolia

?

modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)



idem

idem

"Hortensia"
Hydrangea anomala (grimpante)

?

à vérifier

Plutôt surtout ne rien faire: si il est vraiment trop trop dévellopé. la seule manière est de supprimer entièrement la branche génante jusqu'à la branche mère. La croissance est lente.


Attendre novembre décembre pour les gros diamètres

Lilas
(syringa vulgaris; Syringa pubescens subsp microphylla)

Dormance génétiquement programée.

La période de dormance vraie (programmée) intervient de (juillet-) Août à octobre.
Les dates sont à prendre de manière un peu théorique, elle ne peuvent exclure ni les écotypes ni l'éventualité d'une adaptation: environ (juillet-) août-octobre pour la moyenne/ la plupart des sujets.

L'ecodormance (dormance pour des raisons environnementale, tel le froid) intervient à partir de novembre.





modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a). Toute taille est susceptible de supprimer l'inflorescence suivante


Le bourgeon donnant le rameau à fleur commence à grossir dès la fin de l'hiver/ début du printemps (fév-) mars. Cependant le programme de mise à fleur pourrait y être inclus dès son apparition.

La taille consiste à la suppresion des inflorescence vives . cueillir le rameau en guise de pédoncule jusqu' à environ 2-3 paires de feuilles ou environ environ 30 cm;

Si toutefois la fleur était fânée ... tailler au niveau de la première feuille située immédiatement dessous.

Voir 1a et éventuellement 3b en cas de souci.

Les Lilas qui ne sont pas trop vieux peuvent être rabattus à 30-50 cm du sol.



mai

Rhododendrons (et azalée.)

?

Rhododendrons: des espèces sont susceptibles d'endodormance automnale. Cette endordormance levée par le froid, est suivie d'une dormance environementale

modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a). Toute taille est susceptible de supprimer l'inflorescence suivante ...



Simple défloraison des fleurs fânées en enlevant le pédoncule (la tige de la fleur) au dessus des feuilles situées immédaitement en dessous, au dessus des bourgeons latents.

Certains types arborescent supportent le rabattage d'un tiers sur les plus grosses branches ... mais cela peut bien entendu alors impacter la floraison suivante.



Sur fin de floraison selon espèces/variétés cultivars ...

La floraison intervenant entre avril et juin.







Le rabbatage est parfois conseillé également à la même époque.
Laurier rose
(floraison d'été avec un temps long de programmation)
Dormance?

les bourgeons qui s'exprimeront à bois et à fleurs l'année suivante apparaissent dès l'été/ l'automne.

modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a) Pour la selection de tiges, se référer au point 1a et 3b


simple défloraison sur la fin de floraison.


Pour toute aurtre opération, suivre les conseils donnés pour le Lilas.

Les autre méthodes de rééquilibrage de la forme provoquent des déformations: il s'agit d'une course poursuite après la forme idéale, alors disparue du fait des choix de tailles!
Pour la selection de tiges en mars.

Pour la défloraison en fin d'été.

la période de floraison a lieu de mai à juin selon le climat


Un pincement de l'extrémité des jeunes pousses printanières ne me convainc pas du tout. Je le déconseille fermement.
Ce pincement pourrait par contre être réalisé sur la floraison ... en juillet août sur la floraison donc (opération abortive) ...


Viorne de Carle

Viburnum carlesii
?
modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)


Floraison de mars à avril
Simple défloraison sur fin de période de floraison
Viorne d'hiver

Viburnum X bodnentense
?
modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)


Floraison de décembre à mars
Simple défloraison sur fin de période de floraison
Viorne obier

Viburnum opulus
Endodormance hivernale
modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)


Floraison vers mai
Simple défloraison sur fin de période de floraison en juin
Viorne lantane, Viorne mancienne

Viburnum lantana
?
modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)

Floraison en mai
Simple défloraison sur fin de période de floraison en juin

Oranger du Mexique: Choisya ternata, autres Choisya

lire les commentaires

Dormance génétiquement programmée: probable pour la fin d'hiver, mais à vérifier.

(secondes floraisons très tardives, i.e jusqu'en mars, sur certains cultivars l'hiver 2019-2020 sur Paris/Montreul/Bagnolet)




Les Choisya répondent en fait à une morphologie telle qu'on dessine toujours les arbres vu au point 2B.

Cependant, beaucoup d'axes se rapprochent d'une allure proche   d'une morphologie avec aspect modulaire en U ou en v tel que vu au 1a, ou au 3b.

De plus la floraison termine les rameaux, elle est apicale, en bout de rameaux

L'autre mystère est leur capacité plus ou moins forte selon les cultivars à produire une nouvelle floraison en fin d'été/automne, après une période qui semble apparaître comme celle d'une quiescence
(i.e: nombre d'emplacements de ridules annulaire sur les rameaux marquant la dormance vraie n'est pas vraiment très énorme. Observé sur une branche de Choisya ternata particulièrement haut-?!- et montrant nettement cette morphologie en Rauh, le 17/04/2020, rue de l'Egalité, 93170).

Il est possible alors d'envisager que les choisya fleurissent sur du bois produit très récemment ... Que la programmation de la mise à  fleurs soit relativement courte (i.e: que ces arbustes auraient pu être classés dans le tableau suivant)



La taille d'entretien est une tonte sur floraison.

Pour envisager d'autres modalités de tailles, il faut verifier les rameaux concernés et appliquer la taille en fonction des points vu au 1a, au 2b ou au 3b, cela par prudence.
Or, sur ce genre ... cela ne se lit pas forcément si facilement ...

La tonte a lieu sur la période de fin de la floraison soit en mai ou en juin selon l'étendue de cette période de floraison
Fusain du japon
Euonymus japonicus
?
Morphologie: l'arbre tel qu'on le dessine:
Rauh, vu au point 2B
Il s'agit d'une simple tonte.

Noter simplement que sa floraison intervient de juin à août ...


Groseiller à fleurs

Ribes sanguineum
Dormance vraie?
(possible? marques d'arrêts de croissance, presque des ridules perceptibles)

ecodormance hivernale

Floraison de Mars à avril.
Les bourgoens à bois se préparent à fleurs en principe durant l'automne.

Fleurit de janvier à mai en Californie

Rauh? Taille modérée sur fin de floraison.
(réduction d'1/3 des branches fleuries ou ayant fleuries max)

au dessus d'un oeil. voir point 2B

possibilité de suppression de quelques vieilles branches à leurs points d'insertion à la même période)

(mars-)Avril
Spirée
Spiraea X arguta

?
Rauh? Si souhaité:
Réduction d'un tiers des rameaux ayant fleuris sur la période de fin de floraison si possible au dessus d'un oeil.

Possibilité d'éclaircissage de rameaux dans l'intérieur de la touffe.


vers avril-mai
Spirée
Spiraea X cinerea

?
Rauh? Si souhaité:
Réduction d'un tiers des rameaux ayant fleuris sur la période de fin de floraison si possible au dessus d'un oeil.

Possibilité d'éclaircissage de rameaux dans l'intérieur de la touffe.


vers mai juin
Spirée

Spiraea Nipponica

?
Rauh? Si souhaité:
Réduction d'un tiers des rameaux ayant fleuris sur la période de fin de floraison si possible au dessus d'un oeil

Possibilité d'éclaircissage de rameaux dans l'intérieur de la touffe.


vers juin
Spirée
Spiraea prunifolia

?
Rauh? Si souhaité:
Réduction d'un tiers des rameaux ayant fleuris sur la période de fin de floraison si possible au dessus d'un oeil.

Possibilité d'éclaircissage de rameaux dans l'intérieur de la touffe.


vers mai juin
Spirée
Spiraea Thunbergii

?
Rauh? Si souhaité:
Réduction d'un tiers des rameaux ayant fleuris sur la période de fin de floraison si possible au dessus d'un oeil.


Possibilité d'éclaircissage de rameaux dans l'intérieur de la touffe.


vers avril mai
Spirée
Spiraea Vanhouteii

Serait endodormante


Rauh? Si souhaité:
Réduction d'un tiers des rameaux ayant fleuris sur la période de fin de floraison si possible au dessus d'un oeil.

Possibilité d'éclaircissage de rameaux dans l'intérieur de la touffe.


vers mai juin
Laurier tin

Viburnum tinus
Dormance?

Les bourgeons pour la future floraison interviennent dès le mois d'août: ils sont plongés en dormance environnementale jusqu'à floraison.

Autour d'un tronc se prépartissent des branches se dirigeant vers le haut avec floraison en bout de rameaux et formations de modules en U ou V.
Scaronne; voir point 3b

La tonte a lieu sur floraison ou post floraison.

Pour d'autres types de taille se référer au point 3b
En avril
Photinia
Dormance?

Si dormance vraie: elle opèrerait jusqu'en janvier.

La situation originelle des photinias sont les suivantes: du niveau de la mer jusqu'à 2500 m d'altitude au sud de la Chine --température clémente et belle pluviosité- pour le Photinia serrulé, et de 500 à 800 m pour le Photinia glabra à Taiwan et en Chine.
Le photina de Fraser étant un hybride des deux.


Autour d'un tronc se prépartissent des branches se dirigeant vers le haut avec floraison en bout de rameaux et formations de modules en U ou V.
Scaronne; voir point 3b


La tonte a lieu sur floraison ou post floraison.

Pour d'autres types de taille se référer au point 3b
en mai- juin selon le climat.
Troëne

Ligustrum ovalifolium
?
Autour d'un tronc se prépartissent des branches se dirigeant vers le haut avec floraison en bout de rameaux et formations de modules en U ou V.
Scaronne; voir point 3b


La tonte a lieu sur floraison ou post floraison.

Pour d'autres types de taille se référer au point 3b
en juin.
en aout (milieu d'été: juillet/aout).

Céanothe à Thyrses

Ceanothus thyrsiflorus
?
Modèle d'Attims?
Ce type de morphologie reste proche de la morphologie vue au point 2 B (l'arbre qu'on dessine toujours les arbres). Il se distingue par une croissance continue (et non rythmique donc).

Se référer au point 2 B

La floraison a lieu de mai à juin.


Se référer au point 2B, en évitant cepandant d'intervenir sur des branches trop structurelles ou bien alors en se référant à l'ouvrage de Claude Le Maut

En juin
Buis.


Buxus sempervirens
?
Modèle d'Attims?
Ce type de morphologie reste proche de la morphologie vue au point 2 B (l'arbre qu'on dessine toujours les arbres). Il se distingue par une croissance continue

croissance lente.


La floraison a lieue en mars avril.

Il s'agit le plus souvent d'une tonte



Pour d'autres types de taille, se réferer au point 2B, , en évitant cepandant d'intervenir sur des branches trop structurelles ou bien alors en se référant à l'ouvrage de Claude Le Maut




Mimosa

Accacia dealbata
Endodormance estivale possible Modèle d'Attims?
(modèle de Rauh?)

Modèle d'Attims?
Ce type de morphologie reste proche de la morphologie vue au point 2 B (l'arbre qu'on dessine toujours les arbres). Il se distingue par une croissance continue

On ne taille généralement pas vraiment le Mimosa.

On peut simplement supprimer les floraisons quand elles sont fânées.


pour des opérations particulières, se référer au point 2B, , en évitant cepandant d'intervenir sur des branches trop structurelles ou bien alors en se référant à l'ouvrage de Claude Le Maut
fin mars

Si il est soupçonné la possibilité d'une période d'endormance, il reste  à connaître la période de début d'induction des bourgeons qui donneront les rammilles à fleurs, et si ces bourgoens contenaient le programme de floraison.

La taille s'effectue donc préfèrablement en mars (donc hors période de repos)
Corète
Kerria japonica
dormance?

dormance vraie: non résolu: plutôt non?

quiescence estivale.

Mutation des bourgeons à bois en bourgeons à fleurs en fin d'été, début d'automne

dormance hivernale (environementale)


Les bourgeons pour la future floraison interviennent au mois de septembre ou au mois d'aout.

Sa floraison dans les montagnes de la chine en climat cfa (subtropical: climat tempéré humide toute l'année à été chaud) parfois cwa (subtropical: tempéré humide mais avec hiver sec) intervient en avril-mai. les stipules (petites pièces foliaires sur la tige des feulles) tombent lors de la fructification.




cela se courbe sous le poids des fleurs
vu au point 2C.
Champagnat.
Floraison en (mars) avril à mai.

La plante est basitone, elle emets des tiges depuis le sol.

rabattage éventuel ou selection de tiges en mars.

tonte: en mai.

réduction de tige d'un tiers en mai.

Autre type de tailles: se référer au point 2C.
La suppression des modules entier peut avoir lieu en mars.


mars: suppression de tiges ou de modules.

Tonte ou réduction de tige d'un tiers: en mai
(ou si jamais plus tard à partir de septembre en fonction des bourgeons mutés à fleurs).
Forsythia

Forsythia intermedia
dormance endogène serait possible l'hiver
cela se courbe sous le poids des fleurs
vu au point 2C.
Champagnat.
tonte: en mai

réduction de tige d'un tiers en mai.

Autre type de tailles: se référer au point 2C.
La suppression des modules entier peut avoir lieu en mars.


En mai
Seringat

Philadelphus

?
cela se courbe sous le poids des fleurs
vu au point 2C.
Champagnat.
Floraison de mars à juin.

Selection des tiges en hiver.

Réduction des tiges en juin (sur la fin de la période de floraison)


Autre type de tailles: se référer au point 2C.
La suppression des modules entier peut avoir lieu en mars.


En juin: raccourcir les branches d'un tiers
Andromède du japon

Pieris japonica
?
cela se courbe sous le poids des fleurs
vu au point 2C.
Champagnat.

à vérifier

Floraison en février mars avril selon les cultivars

Simple suppression des fleurs fânées.



au printemps en fin de floraison.
Arbre de judée

Cercis siliquastrum
dormance vraie: pas d'information

ecodormance hivernale: oui.

Flor: mars-mai
Feuil: avril-sept.
Vu au point 3A: modèle morphologique en Troll Floraison de mars à mai.

Taille pas utile ou risquée

Si taille:
Se référer au point 3a pour d'éventuelles tailles.

Aussi légère que possibles:
je ne peux que conseiller ce qui est qualifié de tonte douce au point 3a.

L'arbre de Judée sur du bois d'au moins un an.


En mai
Viorne de Chine

Viburnum plicatum

?
Mangenot
Floraison en mai

Eviter d'intervenir de manière improvisée sur cet arbuste.

Cette morphologie se rapproche à la fois de celle vue avec l'Albizia et celle de la ronce (vus aux point 2C et 3a).

L'architecture très étirée de la Viorne de Chine est à prendre avec délicatesse.

En ce qui concerne la taille d'autres arbustes répondant aux modèles de Mangenot ... Il est préférable de rechercher les "modules" ainsi qu'on les trouves/observes dans le modèle de Champagnat vue au point 2C (comme la ronce)

ne pas tailler.
Osmanthe

Osmanthus delavayii


?
????

Champagnat????
Floraison avril mai

Taille inutile
inutile
Osmanthe

Osmanthus X burkwoody


?
???
Floraison avril mai

Taille inutile
inutile
Camelia sp
Camélias d'hiver

Pour : le Camelia japonica, l'endodormance est automnale. elle est levée par le froid et suivie de l'ecodormance.



à floraison précoce (sauf Camelia sasanqua)

Ne pas tailler




Viorne de Burkwood

Viburnum X burkwoody

?
???
floraison de (mars-) avril à mai
Simple défloraison sur fin de période de floraison

Viorne de David

Viburnum davidii
?
???
floraison en mai
Simple défloraison sur fin de période de floraison

Viorne ridée

Viburnum rhytidifolium
?
???
Floraison en mai
Simple défloraison sur fin de période de floraison






.

Les floraisons de (mai) juin-juilllet aout septembre ...
(Plantes fleurissant dans l'été/début d'automne,)

Ici, il s'agit dont le temps de mise à fleurs est réputé relativement court.

Qui? type de dormance Type morphologique Que faire Quand
"Hortensia" Hydrangea paniculata ? modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a) -Pas de taille.

-si taille: La taille s'effectue à environ 1 m de hauteur chaque année au desus d'une paire de bourgeons. Cette hauteur est donnée à titre indicatif, afin de maitriser l'expansion de l'arbuste.

Si choix de renouvellement, mais attention le bois jeune ne supportera peut-être pas les inflorescences (risque de casse/penser éventuellement à tuteurer): procéder à une selection d'axes à environ 30 à 50 cm du sol.


mars: en sortie d'hiver
 
"Hortensia" Hydrangea aspera

?

A vérifier: modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)


Il est possible de tailler chaque année au dessus d'une paire de bourgeons environ 1/3 de la longueur de l'axe.



en mars

Hydrangea petiolaris (grimpante)

?

à vérifier

rien n'est à faire.
Plutôt surtout ne rien faire: si il etait vraiment trop trop dévellopé. la seule manière est de supprimer entièrement la branche génante jusqu'à la branche mère. La croissance est lente.



en cas de suppression: en hiver.

Hydrangea heteromalla =
H. subpanensis

"Arbuste."


?

A vérifier: modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)

rien n'est à faire

Hydrangea arborescens

"Arbuste."
?
A vérifier: modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)

rien n'est à faire
Sumac
Rhus typhina

-

A vérifier: modulaire en U ou en V, floraison terminale: Leeuwenberg (voir point 1a)


Taille pas absoluemnt nécessaire.
La floraison a lieu en juin-juillet.

Si il est fait un choix de taille, se reporter à Hydrangea aspera, en appliquant la taille d'un tiers ou même jusqu'à la moitié des branches ayant fleuries


En mars
Spirée
Spiraea japonica

?
ni les besoins en froids ni la photopériode ne semble infuencer la pousse ou la chute des feuilles
rauh?
à vérifier
Les tiges peuvent être réduites jusuq'à la moitié au dessus d'un oeil sauf cultivar de petites dimensions (spiraea japonica 'shirobana', par exemple)

mars
Spirée
Spiraea X biliardii

?
rauh?

à vérifier
Les tiges peuvent être réduites jusuq'à la moitié au dessus d'un oeil

mars
Troëne

Ligustrum vulgare



Sa dormance opérerait jusqu'en octobre si dormance vraie.
Dans ce cas, elle est courte, et elle pourrait être fort ténue.
Autour d'un tronc se prépartissent des branches se dirigeant vers le haut avec floraison en bout de rameaux et formations de modules en U ou V.
Scaronne; voir point 3b

La floraison intervient d'avril à juillet.

Procéder soit par tontes (haies par exemple ou topiaires)

Soit en se référant au point 3B, les tailles sur les modules interviennent plutôt en mars



Fuschia riccartonii
?
Cela se courbe vu au point 2C:
Modèle de Champagnat
La taille ne me semble pas forcément très intéressante.
Se reporter au point 2C

En mars

Albizia

Sa dormance vraie opérerait à partir de novembre ...



Vu au point 3A: modèle morphologique en Troll

-plutôt  pas de taille
sinon se référer au point 3a



tailles dans l'hiver, à partir de novembre

Ceanothus x delilianus

?
?
Attims (vu sur le Céanothe à Thyrse , dans le tableau à floraison hivernale/printanière)?????

si choix de taille: fin mars avril, au dessus d'un oeil si possible: réduction des rameaux.
fin mars-avril
Ceanothus X pallidus

?
?
Atims (vu sur le Céanothe à Thyrse , dans le tableau à floraison hivernale/printanière)???


si choix de taille: fin mars avril, au dessus d'un oeil si possible: réduction des rameaux.
fin mars-avril
Caryopteris de Clandon

Caryopterisincana X Caryopteris mongolica
?????

dormance endogèen: Rien de fiable

ecodormance hivernale
?


????????
à vérifier.

Attims????
La floraison intervient à partir d'août.

La taille ne paraît pas forcément judicieuse.

Si ce choix est fait, il importe de laisser le bois de plus d'un an.


si taille: en mars
Camelia sasanqua
?
?
Pas de taille. Simple défleurissement
simple défleurissement.
vers octobre novembre.

Ligustrum lucidum

?
-pas de taille.
- tonte
floraison de juillet à août



Ligustrum
delavayanum

?
?
tonte en mars


mars
Lavande d'Afghanistan, sauge d'Afghanistan, Sauge de Russie.

Perovskya atripicifolia;

Exemple de cultivar 'blue spire'


?????
?????
pas vraiment trouvé de données fiables sur la question de la dormance vraie.

Ecodormance
hivernale

Flor: juin à octobre au Pakistan.
 Semble répondre surtout au modèle morphologique de Tomlinson: à partir du racinnaire, plusieurs axes, plutôt cespiteux (c.à.d: en touffe) se dirigent vers  le haut.
La taille ne semble pas nécessaire
La taille parfois conseillé est celle d'un rabattage.

En hiver, dans ce cas.
La floraison intervient de juillet à septembre
si toutefois:
Mars

Herbe de la Pampa

Cortaderia selloana
ancienement:
Gynerium
?
Modèle morphologique de Tomlinson.

Beaucoup de graminées possèdent ce modèle
Floraison en fin d'été. Vers Août-septembre.

Notamment en vue d'un traitement des feuilles qui déssècheraient, ainsi que pour en limiter un peu le volume, un rabattage peut être conseillé: en générant une boule de 50 à 60 cm: cela suffit pour aérer, et favoriser l'émission d'un nouveau feuillage. Pas nécessaire du tout tous les ans.


au coeur de l'hiver. Février








biblio (en cours):

Flora gallica


Le Maut Claude, La taille des arbres et des arbustes, edition ouest france


Hallé Francis: https://www.actes-sud.fr/sites/default/files/9782330126674_bd.pdf


https://docplayer.fr/62635135-Les-differentes-d-oliviers-methodes-de-taille-technique-alex-siciliano-technicien-afidol-le-nouvel-olivier-n-103.html


http://www.obs-saisons.fr/documents/Analyse_anomalies_phenologiques_hiver_2015-2016_ODS-CEFE-CNRS_C.Bodin.pdf


google book: Sebanek et al, experimental morphogenis and integration of plants


https://www.jardinsdefrance.org/les-vegetaux-et-la-temperature-un-lien-vital/


https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00881955/document


https://www.calflora.org/cgi-bin/species_query.cgi?where-calrecnum=7141


https://www.yumpu.com/fr/document/read/48789938/gestion-de-la-floraison-chez-les-arbustes-dornement-sociactac-


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4641915/


https://link.springer.com/article/10.1007/BF01997594


https://edoc.ub.uni-muenchen.de/21673/1/Zohner_Constantin.pdf


https://www.semanticscholar.org/paper/Development-of-a-molecular-test-to-ensure-good-of-Kromwijk-Noort/6706b08c5e0c8a9e41513cbc5aef579659b6d065


Astredhor:

https://www.valhor.fr/fileadmin/A-Valhor/Valhor_PDF/Innovation_Ast_TCPlantesLigneusesFleursmultifiliere2005.pdf


http://rencontres-du-vegetal.agrocampus-ouest.fr/infoglueDeliverLive/digitalAssets/75792_MARY.pdf


Arbusticulteurs:

https://www.pascalprieur.com/images/pdf/Comment_ca_fleurit.pdf

http://www.pascalprieur.com/images/pdf/Fleurs_et_floraison.pdf

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Plantation

1) Choisir les plants,


Au delà des vivaces, et des formes arbustives, je propose de souligner un point, qui semble t'il est particulièrement remarqué par certains paysagistes tel Gilles Clément ...

Dans les régions à climat tempéré, les floraisons sont généralement plus fugitives et plus longues vers l'equateur ...

Par contre, les floraisons des différentes espèces se tuilent donc beaucoup chez nous ...

C'est une manière d'envisager l'enfleurissement par annuelles, bulbes et autres petites vivaces ...


Je voudrais d'abord commencer par montrer une petite différence. Celle entre rusticité et climat.

Cette petite différence indique entre autre les possibilités de plantations à l'extérieur ou différemment celles qui sont vouées à vivre à  l'intérieur, non nécessairement vouées à floraison.

C'est un peu l'histoire et l'ambiguité de l'acclimation ... qui n'acclimate rien alors que dans les siècles qui nous précèdent, avec une patience parfois presque avec célérité, les plantes suivant le plus souvent les montagnes orientés longitudalement, généralement portées par les hommes s'acclimatèrent peu à peu de nouveaux espaces ...


1a) choisir les plants: différence entre rusticité et climat.



Au nom de la relance économique, le Gouvernement français a recemment crédité un nombre de grands groupes aux activités polluantes, dont le groupe Total*, alors même qu'une mobilisation citoyenne réclamait de claires contreparties écologiques.

Il s'en suit une interrogation sur la volonté gouvernementale de l'application des accords de Paris.

Jusqu'à nouvel odre, les données sur le sol ne seront pas communiquées.

*Les activités de Total, en outre, participent à la déforestation brutale pour production de forêts secondaires de palmier palme dont l'objet est la production de bio-carburant. Les zoonoses sont créees dans de telles conditions.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Desherbage

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Engrais et amendements

Au nom de la relance économique, le Gouvernement français a recemment crédité un nombre de grands groupes aux activités polluantes, dont le groupe Total*, alors même qu'une mobilisation citoyenne réclamait de claires contreparties écologiques.

Il s'en suit une interrogation sur la volonté gouvernementale de l'application des accords de Paris.

Jusqu'à nouvel odre, les données sur le sol ne seront pas communiquées.

*Les activités de Total, en outre, participent à la déforestation brutale pour production de forêts secondaires de palmier palme dont l'objet est la production de bio-carburant. Les zoonoses sont créees dans de telles conditions.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


plantes paysages conseilssediment savoirplusbestioles